Évolution historique de la place de la gastronomie coréenne sur le plan international


La gastronomie coréenne traditionnelle a été influencée par l’art culinaire chinois, c’est sous cette
influence chinoise que se sont développées les caractéristiques originales de la gastronomie coréenne
pendant la période des anciens royaumes coréens (Goguryeo, Baekje et Silla), d’où l’apparition de la
première version du kimchi plat emblématique coréen à base de choux fermentés. Ensuite, le protocole
des repas a pris de l’importance, reflétant l’austérité de la hiérarchie sociale et de l’ordre sinocentrique,
exigés par la philosophie confucéenne. La notion de gastronomie coréenne s’est développée à partir des
valeurs sociales de convivialité, de bienveillance et de répartition ainsi que des valeurs traditionnelles
d’équilibre et d’harmonie entre l’homme et la nature. Le peuple coréen est particulièrement concentré et
attaché à l’alimentation et la vie familiale et sociale sont associées à la nourriture. Dans la vie
professionnelle, l’accueil d’un nouveau collègue commence souvent par un repas collectif bien
chaleureux de bienvenue.
La cuisine gastronomique coréenne, élément clé de l’identité nationale, a été revisitée après les Jeux
olympiques de Séoul en 1988, à la suite desquels le kimchi, emblème du patrimoine culinaire coréen, a
connu une diffusion mondiale. La cuisine, connue comme la K-Food dans la vague coréenne, est
considérée comme l’un des éléments du soft power dans la diplomatie sud-coréenne et la tradition
culinaire coréenne est sauvegardée au niveau international par l’UNESCO.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *